Logo CDE

Logo Cercle des Européens

Le plaidoyer européen de Radosław Sikorski à Berlin a été fortement remarqué dans la presse

 

Le ministre des affaires étrangères polonais, Radosław Sikorski, a tenu à Berlin un discours remarqué sur l'avenir de l'Europe. Au moment où l'Union européenne va de crise en crise, ce plaidoyer est important car il jette les bases pour une grand discussion sur le futur de notre continent. Voici en intégralité ce discours prononcé dans le cadre du Sommet du Partenariat Oriental.

Dans son discours intitulé “Poland and the future of the European Union”, Radoslav Sikorski a plaidé pour que l'Europe aille plus loin dans son intégration politique. Saluant l'adoption du "Six Pack" et de tous les engagements pris par les Etats pour réduire leurs dettes publiques, le ministre polonais a aussi fait des propositions concrètes du point de vue institutionnel.

Il a notamment souhaité que "la Banque Centrale Européenne devienne une véritable banque centrale" et qu'elle soit "ce prêteur de dernier recours" dont les Etats ont aujourd'hui tant besoin. Il demande à ce que la Comission européenne devienne plus forte en contre-partie d'une légitimité démocratique plus importante en lien avec le Parlement européen. M. Sikorski pointe le fait que l'exécutif doit se détacher de l'obligation d'avoir un commissaire par Etat pour pouvoir être plus efficace. Dans ce but également, le ministre polonais appelle le Parlement européen à prendre plus de poids par lui même en étant plus présent dans les débats.

Comparant l'Europe à l'Italie, M. Sikorski pointe une grande différence: "Une fois l'Italie faite, il fallait toujours faire les Italiens. Pour l'Union européenne, c'est plus simple, nous avons une Europe unie et des Européens. Nous devons donner une concrétisation politique à l'opinion publique européenne". Cela pourrait passer par la fusion des postes de présidents du Conseil européen et de la Commission européenne, personnalité pouvant alors être élue directement par le peuple européen.

La présidente Noëlle Lenoir

https://twitter.com/noellelenoir

  • Avocate
  • Membre honoraire du Conseil Constitutionnel
  • Conseiller d’État honoraire
  • Ministre déléguée aux Affaires européennes (2002-2004)
  • Présidente du Cercle des Européens (depuis 2004)
  • Présidente d’honneur-fondatrice (1994) de l’Association des Amis d’Honoré Daumier
  • Présidente du Cercle Droit et débat public (depuis 2019)
  • Membre de l’Académie des Technologies
  • Membre de l’American Law Institute
  • Administrateur de HEC Business School
  • Vice-Présidente d’ICC France
  • Présidente du Comité international de bioéthique de l’UNESCO (1993-1998)
  • Présidente du groupe de conseillers pour l’éthique de la biotechnologie de la Commission européenne (1994-1998)
  • Déontologue de l’Assemblée Nationale (2012-2014)
  • Présidente du Comité d’éthique de Radio-France (2017-2018)
  • Présidente du Comité Éthique et scientifique de Parcoursup (2018-2019)
  • Visiting Professor à la Faculté de droit de Columbia
  • University à New-York (2001-2002)
  • Professeure affiliée à HEC (depuis 2002)
  • Présidente de l’Institut d’Europe d’HEC (depuis 2004)
  • Bâtonnier honoraire de Gray’s Inn à Londres (depuis 1996)
  • Docteur honoris causa de Suffolk University à Boston (USA) et de University College London (Royaume Uni)
  • Honorary Fellow du Hasting Center (USA)
Cercle des Européens

Pour une Europe unie…

Photorama

Partenaires

Copyright ©2021 Cercle des Européens | Tous droits réservés | Mentions légales | Politique de confidentialité | Réalisation inPhobulle

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience.